PAYSANS D’AUJOURD’HUI – EN TOURAINE – samedi 9 novembre 2019

Les Carnets de Julie

Cette semaine Julie vous donne rendez-vous en Touraine, sur la route des vignes du Bourgueillois, à la rencontre de Vincent Simon et de son domaine. Il y a plus de 5 ans, ce belge a décidé de s’installer à Ingrandes-de-Touraine. Le coup de cœur fut immédiat pour ce bout de terre au cœur des vignes. C’est donc ici que Vincent, qui aime à se revendiquer cuisinier de campagne, et sa femme Olivia, préparent quotidiennement une cuisine simple, goûteuse et 100% naturelle. Rendez-vous donc dans leur domaine d’exception, au milieu d’un véritable terrain de jeu agricole. Julie sillonnera aussi les routes des alentours à la rencontre d’autres producteurs qui ont à cœur leur terroir et les principes de l’agriculture vertueuse avec l’environnement.

Toutes les recettes de l’émission :

Regardez l’émission du – en replay sur le site officiel des Carnets de Julie

 Liens utiles

 Vincent Simon

Ce belge amoureux de la Touraine s’est installé en 2014 dans ce petit village tourangeau, avec sa femme et ses enfants. Il souhaitait recréer le restaurant du XVIIIème siècle, celui où l’on donnait à manger à ses visiteurs avec les produits du village. Pour le viticulteur, il est évident que l’on peut espérer nourrir l’humanité avec une agriculture raisonnée et à taille humaine en polyculture.

https://www.tourainenature.com/les-gens-dici/vincent-simon-cuisinier-de-campagne/

Gabriel Simon

Gabriel est le fils de Vincent et Olivia. Amoureux des animaux depuis tout petit, il a rejoint l’aventure familiale et élève depuis deux ans des volailles et poules de races anciennes ainsi que des canards gras et lapins fermiers sur le domaine, en plein air. Il abat lui-même et fait la transformation de ses produits à la ferme. Mère et fils préparent une entrée zéro kilomètre, avec des produits issus de sa ferme ou du village : foie gras de la maison aux fuseaux de rhubarbe et pommes de terre.

Jacky Thiry

Jacky est un ami de longue date de Vincent Simon. Passionné de bateaux, il a appris à manier la toue, un bateau typique des embarcations qui naviguent sur la Loire et qui servent à tirer du sable.

Pascal Henry

Cet arboriculteur passionné cultive ses quatorze-mille arbres fruitiers sans pesticides qu’il greffe lui-même. Parmi ses spécialités de saison : les pêches de vignes. Comme son nom l’indique, cet arbre fruitier était autrefois cultivé dans les vignobles, à l’extrémité de chaque rangée de ceps.

Anthony Foulon

Avant de s’intéresser au miel et aux abeilles, Anthony a d’abord travaillé dans l’élevage puis en tant que garde-chasse et plus récemment dans les vignes. Lorsque son ami apiculteur Jean-Louis Tuslane part à la retraite, il lui propose de reprendre la miellerie à Gisieux. Depuis, c’est avec passion qu’il récolte le miel avec ses trente-huit ruches implantées en pleine nature, souvent près des arbres ou proche d’un champ de sarrasin, une plante mellifère idéale pour l’épanouissement des abeilles.

https://www.facebook.com/anthony.toulonapiculture

Christine Foulon

Christine est la mère d’Anthony Foulon, l’apiculteur récemment installé à Gisieux. Elle réalise cette recette de dessert à l’aide du miel que produit son fils.

Pierre Gauthier

Ce vigneron possède plusieurs parcelles de vignes biologiques de l’AOC Bourgueil. La plus atypique et historique : celle qu’il cultive en clos à Benais, une technique pourtant plus connue en Bourgogne. Des murs qui furent construits au XVIIème siècle et qui font la fierté du producteur.

http://domainedubelair-bourgueil.fr/