L’été en 3 recettes de produits de saison !

Billets d'humeur

Ce mois-ci, j’avais envie de vous parler de l’importance de la saisonnalité, et l’été qui revient enfin apporte avec lui ses produits gorgés de soleil ! Aubergines bien brillantes et dodues, pastèques rafraichissantes, ou encore maquereaux à la chair si délicate, ce serait presque un crime de ne pas les cuisiner. Je vous propose donc une petite sélection de recettes autour de ces 3 produits phares de l’été ! Vos papilles apprécieront, croyez-moi, et la nature aussi !

Caché dans l’ombre de la sardine, véritable star de la plancha, le maquereau n’a pas dit son dernier mot ! Bien que largement sous-estimé, ce lointain cousin du thon aux couleurs métalliques et aux rayures vertes bleutées ne manque pas d’argument. Cru en sashimi, légèrement snacké à la japonaise, ou même fumé au poivre, il s’accommode aisément à toute vos envies sans vous ruiner pour autant puisqu’il est peu onéreux. Poisson gras, le maquereau est bourré d’acides gras essentiels, de vitamine A et B, et prévient ainsi les risques de maladies cardiovasculaires. Et ai-je mentionné son apport important en Oméga-3 ? Ceux nécessaires pour lutter contre les maladies inflammatoires de l’intestin ! Alors arrêtons de le négliger et redonnons-lui ses lettres de noblesses en le fricotant cet été avec ma recette de soba au maquereau, à la japonaise !

Restons sur des saveurs nippones avec mes aubergines grillées au miso ! Un classique du pays du Soleil-Levant, qui se déguste volontiers en entrée ou en accompagnement. Ce que j’aime le plus dans ce plat, c’est le mariage de l’aubergine à la peau lisse et brillante, sucrée par le miso, et de l’oignon croquant. Mon petit truc pour éviter l’amertume si désagréable de l’aubergine ? Les choisir petites et bien fermes ! Légume emblématique de l’été, profitons-en pour la cuisiner jusqu’en septembre.

Et s’il y a bien un fruit des plus sollicités en été, c’est la pastèque ! Désaltérante et peu calorique, elle est composée à 92% d’eau et figure parmi les fruits les moins riches en glucides, de quoi ravir celles et ceux soucieux de leur ligne. Mais si elle est tant appréciée, c’est pour son goût doux et sucrée, sa chair rouge qu’on aime croquer le plus souvent nature, simplement coupée en tranches. Mais puisque j’aime faire les choses différemment, je la préfère en salade sucrée-salée avec de la crème de Burrata, quelques graines de fenouil et un trait de vinaigre Balsamique. Vous m’en direz des nouvelles !

Finalement, vous voyez, il n’y a que des avantages à manger de saison !