Une tablée haute en couleurs !

Billets d'humeur

Le mois de mai débarque enfin et révèle toute sa beauté. Insoupçonnée, elle nous étonne par ses couleurs qui se ravivent avec l’arrivée des beaux jours. Celles des visages enjoués délicatement rougis par le soleil. Celles des paysages aux allées fleuries et multicolores, mais surtout celles des assiettes teintées des fruits et légumes de saison. En prendre plein les yeux et les papilles, c’est la promesse que ce mois de mai nous fait.

Et je ne sais pas pour vous, mais moi, cette nouvelle palette de couleurs m’inspire une tablée joyeuse, pleine de fraîcheur et aux saveurs d’ailleurs comme un avant-goût d’été.

Fraîcheur oblige, l’entrée que je vous propose est un taboulé libanais au quinoa. Découvert pour la première fois il y a quelques années déjà, aujourd’hui il compte parmi mes classiques. J’aime la simplicité de ce plat : un méli-mélo tout vert de menthe, de persil et de coriandre légèrement relevé d’huile d’olive et de jus de citron. Plus digeste et sans gluten, je remplace le boulgour par le quinoa.

Pour ma deuxième recette, j’ai envie d’apporter une touche de jaune, comme pour laisser entrer le soleil dans mon assiette. Et pour cela, j’opte pour un riz safrané comme en Iran, qu’on appelle “tchelo”. Croyez-moi, sa couleur ocre, sa croûte dorée et croustillante ensoleilleront n’importe quelle viande qui l’accompagnera. Une chose est sûre avec ce riz : une fois que vous l’aurez goûté, le riz blanc vous paraîtra bien triste.

Et pour les becs sucrés, ce mois printanier annonce le grand retour de la fraise. Brillante, dodue et généreuse, elle offre un joli camaïeu de rouge pour un dessert léger et sensuel : un peu comme ma recette de fraises melba au champagne. Des fraises fraîches, de la crème fouettée et du champagne. Que c’est bon d’être en mai !