LE PÉRIGORD BLANC – 3 novembre 2018

Actualités Les Carnets de Julie

C’est en Dordogne que Julie vous convie aujourd’hui pour une virée au cœur du Périgord et plus précisément du Périgord blanc, appelé ainsi pour ses plateaux de calcaire. Outre le « blanc », cette région est également composée du Périgord vert, pourpre et noir. Son chef-lieu, Périgueux, est une capitale culturelle qui offre aux touristes un patrimoine architectural et historique mais aussi gastronomique : noix, noisettes, caviar, fraises, pommes, fromages de chèvre… Un terroir riche qui promet un beau programme plein de saveurs. C’est autour d’un civet de cabri, d’un clafoutis aux noix et de cailles farcies que Julie et ses hôtes se réuniront pour le fameux banquet final.

Toutes les recettes de l’émission :

Regardez l’émission du 3 novembre en replay sur le site officiel des Carnets de Julie

Laure Fourgeaud : ce sont sur ses 105 hectares de pâturage bio qu’elle élève ses chèvres et produit de nombreux fromages, au lait de chèvres forcément. Elle a reçu la distinction Producteur Artisan de Qualité par le Collège Culinaire de France en 2015. Ses fromages, frais, secs ou cendrés, présentent parfois quelques surprises en leur cœur : caviar, saumon, huile d’olive…
https://bio-where.com/2016/05/20/la-ferme-du-chatain-24-laure-et-laurent-fourgeaud/

Frédéric Joseph : ce natif de l’Eure-et-Loir et chocolatier de profession a adopté le Périgord pour s’y installer en famille. C’est à Périgueux, dans le quartier de la vieille ville qu’il habite, notamment pour le charme de sa vieille architecture.

Danièle Mazet-Delpeuch : aux fourneaux depuis ses 19 ans, elle ouvre en 1974 une des premières tables d’hôtes en France. En 1987, alors que Danièle donne des cours de cuisine aux États-Unis, elle rencontre Joël Robuchon avec qui elle sympathise. Grâce à cette rencontre, Danièle est embauchée par l’Élysée pour devenir la cuisinière de François Mitterrand. Aujourd’hui à la retraite et installée dans le Périgord, elle profite de sa famille et continue de cuisiner les bons produits de son terroir.

Laurent Deverlanges : éleveur de caviar, il a choisi Neuvic pour installer sa culture d’esturgeons car la production de caviar existe dans la région depuis une centaine d’années. Il élève 250 tonnes de femelles esturgeons sur 20 hectares et les nourrit avec une alimentation bio et sans OGM. Il fonde son domaine Huso en 2011 où il élève la race sturio.
http://www.caviar-huso.com/fr/laurent-deverlanges.html

Christine Elias : propriétaire du Moulin de la Veyssière, bâti au XIIe siècle, il appartient à sa famille depuis 1857 ans. Depuis, les générations se sont succédé à la fabrication artisanale de l’huile de noix et de noisettes grâce à un procédé de fabrication inchangé dans le respect des traditions du Périgord. Le moulin ne nécessite aucune autre énergie que la force de l’eau et la complexité de ses rouages.
http://www.moulindelaveyssiere.fr