header

Mes pasta d’été pour des soirées réussies

Billets d'humeur

De mes nombreux voyages dans la fameuse botte, j’ai ramené de précieux conseils des Italiens au sujet de leur pasta, et grâce à eux aujourd’hui, mes amis et ma famille me réclament souvent mes « bons plats de pâtes ».

Économiques et simples à réaliser, elles font partie des aliments fétiches de mes vacances quand je reçois du monde, parfaites pour assouvir les grandes faims de mes convives. Vous vous dites peut-être qu’une trop grande quantité va mettre à mal la qualité ? Que nenni ! Avec mes 3 recettes de pâtes, vous allez voir que ce n’est pas incompatible.

La première étape consiste à réussir la cuisson al dente : portez une grande marmite d’eau à ébullition, salez généreusement au gros sel (7 à 8 g/litre), et versez-y les pâtes. Elles doivent être à l’aise dans l’eau pour ne pas coller ! Ensuite, suivez la durée de cuisson indiquée sur l’emballage (commencez à décompter dès la reprise de l’ébullition), remuez régulièrement, goûtez-les et égouttez-les. Réservez un peu d’eau de cuisson car elle contient de l’amidon et vous permettra de lier votre sauce à la fin de votre recette.

Une fois mes pâtes cuites à la perfection, je les agrémente. Avec quoi, me direz-vous ? Avec des tomates bien savoureuses, du basilic de qualité, des amandes pilées et un peu d’ail… façon alla trapanese bien sûr, un plat typique de la cuisine sicilienne. Je rajoute un filet d’huile d’olive et du pecorino râpé avant d’enrouler les linguine autour de la fourchette pour les goûter.

Toujours avec du basilic, cette fois accompagné de pistaches et de haricots verts, je prépare une assiette aux teintes verdoyantes qui me font déjà bien envie. Je pile moi-même tous ces bons produits pour avoir un pistou très parfumé, et je le mélange aux trofie, des pâtes fuselées et tressées originaires de Ligurie, la région de Gênes.

C’est un peu plus au Sud que je vous emmène pour ma 3eme recette puisque les pâtes que j’ai choisies sont des orecchiette, nées dans les Pouilles. En forme de petites oreilles, je les colore avec le vert des petits pois et le rouge de la coppa et du piment. Un peu de crème pour lier le tout, des morceaux de gorgonzola et c’est à votre coup de fourchette de faire le reste !

Finies, donc, les « plâtrées » de pâtes sans saveur ! Préférez des plats fins et généreux, où les produits de saison et les pâtes de qualité ont une place de choix. En moins de 30 minutes pour chacune de mes 3 recettes, j’obtiens de quoi réunir les copains et la famille autour de grandes tablées conviviales, promesse de soirées estivales réussies… qui, en prime, nous font voyager un peu en Italie !